Speeches

Foreign Affairs

Le projet du Toast du President James Alix Michel A L’occasion De Sa Visite Officielle A La Réunion Du 8 Au 9 Juillet 2013

Mon, 08 July 2013

PROJET DE TOAST DU PRESIDENT JAMES ALIX MICHEL AU DINER ORGANISE  LE 8 JUILLET A L’OCCASION DE SA VISITE OFFICIELLE A LA REUNION DU 8 AU 9 JUILLET 2013


Messieurs les Ministres,
Monsieur le Préfet
Monsieur le Député
Mesdames et Messieurs les Elus,
Madame et Messieurs les Ambassadeurs
Distingués Invités
Mesdames et Messieurs,


Un dicton seychellois dit : « seul on marche vite, mais à deux on marche plus loin. » Ce dicton créole résume en peu de mots les attentes et l’espoir que je fonde sur nos retrouvailles d’aujourd’hui. C’est fort de cette sagesse que j’ai entrepris cette visite. Non sans émotion, tant je garde encore de mon précédent séjour, en décembre 2006, de merveilleux souvenirs.


Il me plait de constater que depuis cette date, nos rapports n’ont cessé de se bonifier pour devenir des relations exemplaires. La nomination d’un Envoyé Spécial auprès de votre ile, en est aujourd’hui l’un des meilleurs symboles. Il en est de même de la fréquence des échanges de visites de haut niveau.


Ces visites témoignent de la confiance mutuelle qui existe entre nos deux iles.
C’est le lieu de vous témoigner ma gratitude, pour l’accueil chaleureux et les marques d’attention dont nous sommes l’objet, depuis que nous avons foulé votre sol.


Mesdames et Messieurs,
La visite que je viens d’entreprendre avec la délégation qui m’accompagne s’entoure d’une triple amitié : celle du cœur, de l’histoire et de la fraternité. A cet égard, je reste convaincu que, puisant leur force dans une tradition de coopération exemplaire, nos deux iles continueront d’approfondir leur partenariat exemplaire.

C’est dire en d’autres termes que l’amitié Seychelles-France, qui se décline dans une excellente coopération avec La Réunion, doit être encore consolidée.


Nous devons, pour ce faire, prendre appui sur nos liens privilégiés qui se fondent sur un socle historique et linguistique commun.


La coopération entre nos deux iles se caractérise déjà par d’importantes réalisations. Elle couvre des domaines très variés. Ce sont des actions solides. Elles sont menées dans le cadre de l’Accord-cadre que nous venons  de renouveler, et contribuent au renforcement de notre amitié et de notre culture francophone.


Cependant, les défis du moment nous invitent à explorer de nouveaux échanges innovants. Que dire, à cet égard, de l’économie bleue! Notre avenir doit désormais s’écrire en bleu car notre océan est une source d’opportunités inestimables. Nous devons envisager son exploitation de façon soutenue et impliquer tous les niveaux d’acteurs, notamment les jeunes.
A cet égard, il me faut saluer la création récente aux Seychelles de la Plateforme pour l’Entreprenariat Jeune dans l’Océan Indien. C’est une des voies pour lutter contre le chômage et la délinquance juvénile. La création d’emplois d’avenir pour les jeunes doit être au cœur de nos actions.


Il en va également du tourisme qui est notre chance commune. Je suis heureux que les responsables de ce secteur aient déjà envisagé une stratégie touristique commune et mis en place des structures prometteuses. Je salue, à cet égard, l’initiative votre ile d’accueillir une conférence internationale sur le tourisme insulaire. Cette initiative témoigne de la vitalité de nos iles. Et, je n’ai guère de doute, que cette conférence participera à la visibilité de notre sous-région.
Sur un plan régional, la piraterie et autres catastrophes naturelles, ont mis en évidence l’importance des enjeux de la sécurité. Assurer la sécurité maritime et autre, est cruciale dans cette partie du monde. Aussi devons-nous mutualiser nos efforts pour continuer à mener une lutte sans merci contre ces fléaux qui mettent en danger notre marche en avant.


Mesdames et Messieurs,
Les Seychelles ont toujours apporté une contribution active à la recherche d’une solution durable à la crise politique à Madagascar. Nous estimons que les avancées qui ont été atteintes requièrent la conjugaison des efforts de toutes les bonnes volontés, afin que notre ile sœur émerge vite de la situation qui est la sienne aujourd’hui.


En mettant en commun nos atouts pour bâtir notre zone économique, nous assurerons un développement qui va au-delà de notre espace. C’est tout l’espace africain que nous aurons en perspective.


Aussi, me plaît-il de terminer, en formulant le vœu pour le renforcement de la coopération entre nos deux iles, pour la réalisation des aspirations profondes de nos populations respectives.


Sur ce, Mesdames et Messieurs, je vous invite à lever votre verre à l’amitié entre la France et les Seychelles et à la fraternité entre les Réunionnais et les Seychellois.
Merci !

View all speeches