Speeches

Culture

Discours Du President James A. Michel A L’ouverture De La 28ème Edition Du Festival Creole; Victoria: 25 Oct. 2013

Fri, 25 October 2013

Peuple seychellois,

Madame Monique Bellepeau Vice-présidente de la République de Maurice,

Madame Nassimah Dindar, Présidente du Conseil Général de La Réunion,

Monsieur Didier Robert, Président du Conseil Régional de La Réunion,

Madame Rose de Lima Edouard, Commissaire de la Culture de Rodrigues,

Invités distingués,

Chers participants,

Chers amis,

La saison créole resplendit encore de toutes ses fleurs. Et Victoria, capitale du monde créole, rayonne dans une constellation de couleurs, de musique et du métissage de notre nation. Un moment mémorable que nous vivons tous les ans. Un événement extraordinaire et émouvant que nous prenons plaisir à partager avec nos sœurs et frères créoles de tous les coins du monde.

Aujourd’hui, c’est à la fois un honneur et un grand plaisir pour moi, d’accueillir tous ces Invités Spéciaux, en particulier nos sœurs et frères de la région; ces sœurs et frères qui sont à notre proximité. Les Seychelles ont été les pionniers de l’action pour l’émancipation de la créolité de l’ornière où elle avait été confinée. Dans cette démarche révolutionnaire, l’appui de nos amis sincères ne nous a jamais fait défaut. Ils nous ont accompagnés depuis les premiers pas. Aussi, je vous invite à applaudir vigoureusement Mme Monique Bellepeau, Vice-présidente de l’Ile Maurice.

Nous sommes également honorés de la présence de deux amis fidèles et sincères des Seychelles. Ce sont Madame Nassimah Dindar, Présidente du Conseil Général de La Réunion et Monsieur Didier Robert, Président du Conseil Régional de La Réunion. Nous avons parcouru un long chemin ensemble. Et nous sommes toujours ensemble! Nous saluons chaleureusement Madame Dindar et Monsieur Robert. Nous les remercions de leur soutien, de leur appui constant et de leur contribution substantielle au Festival. Comme pays créolophones de l’Océan Indien, nous représentons la force motrice qui se dépense en efforts pour valoriser notre culture non seulement dans nos entités respectives, mais partout dans le monde. Nous continuerons à le faire ensemble. Nous invitons donc tous les pays créolophones à s’associer à nous.

Nous avons également, aujourd’hui, parmi nous, d’autres partenaires importants. J’ai ainsi le grand plaisir de souhaiter la bienvenue à Madame Youma Fall, directrice de la Diversité et du Développement de la Culture de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Merci Madame pour le soutien que la Francophonie apporte au Festival Créole ! J’ai aussi le grand plaisir d’accueillir Madame Rose de Lima Edouard, Commissaire des Arts de Rodrigues.

Je suis tout autant heureux de souhaiter la bienvenue aux délégations d’Haïti et de la Martinique. Vous avez bien voulu vous joindre à nous, à Victoria, capitale du monde créole. Vous êtes venus en toute fraternité pour laisser vos marques en tant que Créoles. Par votre présence, vous exprimez là, la fierté que vous éprouvez pour cette culture unique que nous avons en partage.

Chers Compatriotes,

Invités distingués,

Vingt huit ans passés, ce qui avait commencé comme une toute petite étincelle, s’est transformé aujourd’hui en une gigantesque flamme. La flamme de notre créolité que nous avons allumée et entretenue. Une flamme qui jaillit de nos cœurs et âmes et qui nous inspire. C’est une flamme qui nous renvoie à notre passé, quoique parfois douloureux. Mais c’est une flamme ardente qui nous oriente vers un brillant avenir.

Cette flamme jaillira toujours du cœur des Seychellois. Et nous la transmettrons à nos enfants et à leur descendance. Car elle nous incite toujours à développer et à promouvoir notre patrimoine culturel. Elle nous rend fiers de notre passé et à prendre confiance en l’avenir de notre Nouvelle Seychelles. Une Seychelles bâtie sur les valeurs d’unité, de tolérance, de paix et d’harmonie. Un pays fier, élevé sur les valeurs et traditions créoles.

Aujourd’hui, c’est la 28ème fois que nous nous retrouvons pour célébrer notre créolité, pour fêter et partager avec le reste du monde créolophone les valeurs et la richesse de notre culture, de notre langue et de notre mode de vie.

Le Festival Créole est un espace publique de créations, de talents et de dialogue. Un espace de partage et de solidarité. C’est un espace d’unité dans la diversité. Il symbolise cet esprit de fraternité, d’amitié, d’ouverture et de solidarité que nous avons en partage avec plus de 13 millions de Créoles à travers le monde. C’est pourquoi, il est important de toujours réserver dans notre cœur, comme dans la vie de notre nation, une place spéciale à cette culture, notre héritage, nos traditions et notre langue créoles.

Il faut dire que cela n’a pas toujours été le cas. Bien au contraire. Il arrivait parfois dans le passé, que tout ce qui était associé à la langue et la culture créoles, était voué au mépris, voire sévèrement réprimé. Mais grâce à notre ferme volonté politique et à des efforts concertés, nous avons développé et promu notre héritage qui est une symbiose de cultures. Nous devons continuer à la développer et l’enrichir par des actions concrètes et à travers nos institutions. Car nous ne devons jamais oublier que la force de notre peuple réside dans ses valeurs et héritage créoles. Mieux, un peuple sans culture est un peuple sans avenir.

A travers le Festival Créole, nous magnifions notre identité. Nous célébrons l’importance et la valeur de notre culture dans le développement d’une société plus solidaire, plus unie et plus juste. Nous devons rester cette étoile qui brille au firmament de l’Océan Indien. Une étoile qui symbolise la paix, la tolérance et l’harmonie. Une étoile qui scintille dans l’Océan Indien et le monde entier.

Cependant, le Festival Créole ne doit pas être ce seul moment où nous exprimons notre créolité et notre fierté de l’être en tant que peuple créolophone. Nous devons la vivre quotidiennement dans l’année.

C’est le lieu pour moi de remercier tous, notamment nos musiciens, artistes, compositeurs, écrivains, qui par leurs travaux alimentent et entretiennent le dynamisme de notre culture et héritage créoles. En le faisant ils concourent à hisser plus haut la flamme de notre créolité.

Chers frères et sœurs seychellois,

Invités distingués,

Le Festival Créole est une mosaïque de cultures, de langues, d’histoires, de religions et de destins. Il unit depuis 28 ans tous ceux qui partagent la même vision, tous ceux qui sont résolument engagés pour promouvoir l’unité, la diversité et la fierté de notre nation créole. Un engagement imprégné d’un dynamisme exemplaire. Nous les saluons et leur exprimons toute notre gratitude. Merci à tous ceux qui étaient là hier, et à ceux qui sont là aujourd’hui. Je remercie particulièrement le Ministre du Tourisme et de la Culture et toute son équipe pour leur travail remarquable. Mes vifs remerciements à tous les partenaires et sponsors du Festival.

Et pour terminer, je voudrais encore une fois remercier tous nos amis venus des pays frères pour se joindre à nous et exprimer leur solidarité.

Je tiens à souhaiter à notre Festival tout le succès qu’il mérite et c’est pour moi un honneur de déclarer la 28ème édition du Festival Créole ouverte.

Bonne Fête!

View all speeches