Speeches

Foreign Affairs

Allocution de James Alix Michel, Président de la République des Seychelles, à l’occasion de l’ouverture du 23ème Séminaire de formation du Conseil International des Radios-Télévisions d’Expression française (SEFOR), Victoria, le 28 octobre 2015

Wed, 28 October 2015

Mesdames et messieurs les dirigeants et décideurs des radios et télévisions publiques francophones et partenaires associés,

Mesdames et messieurs les représentants de l’Organisation Internationale de la Francophonie,

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

« L’avenir est une porte, le passé en est la clef » C’est sur ces mots de Victor Hugo que se reflète l’engagement des Seychelles à promouvoir la langue française qui constitue une des plus riches facettes de notre histoire et de notre culture.

L’engagement des Seychelles en faveur du développement de la langue française est un élément clef de notre politique de coopération internationale. Il prend forme, entre autres, au travers du Pacte linguistique que nous avons signé avec l’organisation Internationale de la Francophonie pour faciliter l’accès aux matériels de production francophone.

L’audiovisuel joue un rôle de premier plan comme support de diffusion de la culture francophone. RFI et TV5, très appréciés dans l’archipel, font désormais partie intégrante de l’audiovisuel Seychellois.

Divertir, informer, éclairer, diffuser le message francophone, sa langue, sa culture, ses valeurs … bref « jeter des ponts entre la réalité et le rêve » au travers de notre belle langue française, écho de notre identité. Tel est le cœur de votre mission.

Le rayonnement de notre langue commune permet la transmission des valeurs fondamentales dont elle est l’expression – ces valeurs de solidarité et de libertés qui placent le bien-être et le développement humain au cœur de nos préoccupations.

Mesdames et  Messieurs,

Ces deux journées vous permettront d’aborder l’ensemble de vos activités, de faire le point face aux mutations dans le domaine de la communication, de recueillir vos analyses et de poser un cadre d’action stratégique.Au centre de vos réflexions : les nouvelles technologies de communication, l’avènement de la Télévision Numérique Terrestre, enfin le rôle des médias dans la promotion de l’égalité de genre, un des enjeux fondamentaux du développement humain.

Je ne doute pas que vous saurez en tirer le meilleur parti en renforçant vos  complémentarités et synergies avec les medias nationaux, en réaffirmant vos  missions, en bâtissant des co-productions sur des sujets porteurs pour l’avenir de l’espace francophone. Œuvrez au renforcement de vos outils pour qu’ils soient encore plus efficaces, plus performants, pour mieux projeter l’image d’une francophonie moderne, vivante, créative et ouverte aux autres cultures.

A cet égard, je vous encourage à ouvrir plus largement les ondes de vos radios et les écrans de vos télévisions à la création, aux expériences, et aux activités des pays du sud, de l’Afrique, et de l’océan Indien. Autant de pays innovants qui participent à la narration du monde francophone.

L’histoire de notre peuplement est celle de femmes et d’hommes aux langues et cultures différentes, qui ont su créer une identité propre, une identité singulière faite de dialogue et de partage. Ce terreau commun repose sur l’égalité des droits et la diversité. Nous le devons beaucoup à la France, mais nous le devons aussi à l’Indianocéanie, porteuse d’un message de tolérance dont nous devons nous inspirer pour la promotion de la francophonie.

Les médias francophones ont en particulier un rôle fondamental à jouer dans l’espace public international pour faire entendre la voix des petits pays insulaires comme les Seychelles, particulièrement vulnérables au changement climatique.  Répondre au défi climatique, dans une logique universelle et différenciée, c’est la stratégie que les Seychelles ont déployé et qui lui permet aujourd’hui de s’inscrire comme un modèle de développement pour les petits pays insulaires au travers du concept d’Economie Bleue. Vous avez ici un rôle important à jouer pour la sensibilisation de la société civile à ces problématiques et la promotion de nos particularités insulaires.

Je vous encourage également à aller davantage à la rencontre des femmes et des jeunes que la Francophonie place au cœur de ses priorités. Qu’ils y trouvent des réponses et des solutions à leurs aspirations et à leurs attentes.

Mesdames et Messieurs,

Une nouvelle société se dessine sous nos yeux, une société de l’information, de  la communication, qui place l’être humain au centre des préoccupations sociales, économiques, politiques et environnementales au travers des objectifs du programme de développement durable à atteindre à l’horizon de 2030.  Ensemble, soyons cette force, cette capacité d’influence et d’entrainement pour la réalisation de ce projet ambitieux pour le devenir de l’humanité.

Je vous souhaite un travail fructueux et un agréable séjour aux Seychelles. Prenez le temps d’apprécier les attraits touristiques et culturels de notre pays. Je vous invite à vivre un peu avec nous au rythme du Festival Kreol qui se déroule actuellement et qui célèbre cette année son 30ème anniversaire.

Je vous remercie.

View all speeches