Speeches

State House

Discours de Demission du President James A. Michel le mardi 27 2016 sur les antennes de la SBC

Thu, 29 September 2016

Peuple Seychellois,

Je voudrais avant tout vous remercier du long voyage sur la route du développement  que nous avons fait ENSEMBLE. Nous avons pris les Seychelles à un certain niveau de son développement et ENSEMBLE nous l’avons hissées plus haut. Nous sommes fiers aujourd’hui de ce que nous avons fait ENSEMBLE.

Je voudrais que vous en soyez remerciés.

Cette année, vous avez été témoins de plusieurs décisions. L’une d’elles, c’est le nouvel amendement constitutionnel qui réduit le nombre de mandat du Président de la République à 2.

Ce soir je vous annonce donc ma démission de ma charge de Président de la République, et faire valoir en même temps mes droits à la retraite. La Constitution de notre pays  dispose que  pour démissionner de sa charge, le Président de la République adresse une lettre au Président de l'Assemblée Nationale. Le Président de l’Assemblée Nationale recevra donc ma lettre, demain.

Ma démission prend effet le 16 octobre 2016 et un nouveau Président prêtera serment le même jour. Monsieur Danny Faure me succèdera jusqu’à l’épuisement des quatre années restantes de mon mandat, comme l’autorise l’article 55 (1) de la Constitution.

Chers compatriotes,

Après douze années comme Président, le temps est venu de passer la barre à un nouveau dirigeant, à une nouvelle génération du Parti Lepep qui pilotera les Seychelles vers de nouvelles frontières de son développement. Une nouvelle génération qui fera face et surmontera les défis de notre siècle, sans abandonner les principes qui sont les nôtres.

Le moment est donc venu de dire, surtout à mes fidèles supporters, au revoir. Vous  resterez toujours présents dans mon cœur, et vous serez au cœur de mes meilleurs souvenirs.

 

Je quitte le pouvoir mais je ne vous abandonne pas. Pour moi, le pouvoir n’a jamais été un but en soi, mais un moyen pour construire le bien, le bien pour notre peuple. ENSEMBLE, nous l’avons fait, autant que les moyens et les circonstances le permettaient.

L’intérêt de la Nation a toujours primé.

Je quitte aujourd’hui ma charge de Président de la République avec le sentiment du devoir accompli. En effet, pendant ces douze années au cours desquelles vous m’avez confié l’honneur et le privilège de diriger les destinées de notre nation,  j’ai accompli mon devoir et mes responsabilités. J’ai poursuivi le travail de mon prédécesseur, le Président René, en y apportant mon propre style. J’ai redressé l’économie du pays. J’ai créé plus d’opportunités pour tous les Seychellois, afin que notre pays puisse continuer à progresser. J’ai créé encore plus de conditions pour assurer le bien-être des plus vulnérables de notre société. J’ai offert plus d’opportunités à la jeunesse afin de renforcer son espoir, notamment dans le domaine de l’entreprenariat. Nos parents âgés ont continuellement bénéficié d’une série de mesures leur assurant dignité et meilleur confort dans leur vie de retraite. Je suis toujours resté à l’écoute et j’ai aussi beaucoup consulté. J’ai pris des mesures pour renforcer nos institutions démocratiques. J’ai attaqué les malaises et fléaux qui rongent notre société. J’ai renforcé notre image sur la scène internationale. Evidemment, je n’ai pas accompli tout cela, seul. Je l‘ai fait en restant soudé à vous, peuple seychellois. Je l’ai fait avec l’appui et le concours d’une équipe engagée et dévouée et qui a confiance en l’avenir des Seychelles. Toutes les décisions que nous avons prises, l’ont été avant tout dans le seul intérêt des Seychelles. Et nos réalisations en témoignent.

Peuple seychellois,

Ma présidence est un chapitre de l’histoire moderne des Seychelles. Je la considère comme un travail que nous avons entamé ensemble. Et, dans ce contexte, nous avons beaucoup accompli, ce pour l’amour des Seychelles, pour l’unité de notre nation,  pour notre progrès et notre prospérité, pour nos enfants.

Un nouveau dirigeant, motivé et compétent, qui a l’intérêt des Seychelles à cœur, écrira le prochain chapitre de notre histoire. Je vous demande d’apporter à Monsieur Faure et son équipe, le même soutien que vous m’avez donné tout au long de ces douze dernières années.

Peuple seychellois, je vous serai toujours reconnaissant pour le soutien constant que vous m’avez accordé. Merci de votre confiance !

Laissez-moi cependant vous rassurez que je serai toujours là, pour apporter mes services aux Seychelles, autant que mes forces le permettront, en tout temps et autant que vous le souhaiteriez.

Enfin, il n y’a rien de plus  important, de plus digne et de plus noble que l’unité nationale. Aussi, rejetons tout ce qui peut créer la division ! Et faisons de l’unité une priorité absolue. C’est l’unité qui nous guidera dans notre action et illuminera l’avenir de notre nation.

Peuple seychellois,

Encore une fois, je vous exprime ma reconnaissance pour le soutien que vous m’avez accordé.

Que le Bon Dieu continue à bénir les Seychelles !

Merci et bonsoir!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

View all speeches