Speeches

State House

Discours du Président James Alix Michel à l’occasion de la Fête Nationale, 40ème anniversaire d’indépendance, le 29 juin 2016

Wed, 29 June 2016

Chers Frères et Sœurs Seychellois

Monsieur le Président James Richard Mancham

Monsieur le Vice-Président Danny Faure

Monsieur le Vice-Président Joseph Belmont

Monsieur  le Président de l’Assemblée Nationale

Monsieur le Président de la Cour d’Appel

Madame la Chef Juge

Monsieur le Ministre Désigné

Mesdames et Messieurs les Ministres

Honorable Leader des Affaires du Gouvernement à l’Assemblée Nationale

Honorable Chef de l’Opposition à l’Assemblée Nationale

Honorables Membres de l’Assemblée Nationale

Monsieur le Secrétaire Général de la Commission de l’Océan Indien

Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs de Mission Diplomatique et Représentants des Organisations Internationales

Distingués Invités

Tout accomplissement dans la vie d’un individu ou d’une nation procède d’une vision. Il y a plus de quarante ans, un groupe de Seychellois partageaient ainsi une vision pour les Seychelles. Une vision pour sa liberté et son indépendance. Leur vision: la justice sociale, l’éducation universelle, la santé pour tous, un logement décent, une pension, la redistribution des richesses nationales.  En somme, une vision d’émancipation d’une Seychelles où règnent l’unité nationale, l’harmonie, la paix et la solidarité.

C’était des Seychellois déterminés à propulser les Seychelles loin, vers de nouveaux horizons. Ils avaient osé rêver, car ils avaient une conviction et une confiance fortes dans les capacités transformatrices du peuple seychellois. Ils étaient déterminés à conduire les Seychelles à l’indépendance.

Quarante ans après, leur vision devenait une réalité. Leur conviction et leur détermination avaient porté leurs fruits ce jour-là, précisément ce soir-là où notre petite Seychelles devenait un Etat libre et souverain.

Je me souviens encore, comme des milliers d’entre vous, de cet évènement historique, de ce moment de joie et d’espérance. Ceux qui ont été témoins de la naissance de notre nouvelle république se souviennent encore de cet instant où notre drapeau était hissé lentement et fièrement, en  ce 29 Juin 1976, à minuit. Ce jour-là le peuple seychellois prenait son destin en main conscient des défis qui l’attendaient, mais déterminé à les surmonter pour s’offrir un avenir radieux.

Monsieur le Secrétaire Général de la Commission de l’Océan Indien,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Chefs et Représentants des Missions Diplomatiques et des Organisations Internationales

La célébration de notre 40ème anniversaire en tant qu’Etat souverain, m’offre l’occasion de vous remercier tous, au nom du gouvernement et du peuple Seychellois, pour toutes ces années d’amitié, de coopération et de soutien sans faille. Le partenariat que nous avons noué avec vous a contribué d’une manière significative à notre développement et à  notre progrès; Il a aidé à transformer profondément notre pays, pour devenir ce qu’il est aujourd’hui: une nation moderne, démocratique, fière de ses réalisations et prête à faire face aux défis qui l’attendent. L’appel que je vous lance en ce jour solennel, est que dans la nouvelle période qui s’ouvre devant nous, nous continuions à renforcer davantage notre partenariat et notre amitié. Nous comptons sur vous à nos côtés, pour consolider nos réalisations afin de les rendre encore plus durables et pérennes; nous comptons sur vous pour nous aider à préserver et renforcer la paix, la stabilité et l’unité de notre pays. Le peuple seychellois se joint à moi pour vous adresser nos vifs remerciements, convaincus que votre soutien ne nous fera jamais défaut.

Dans ce contexte, j’ai le plaisir d'exprimer ma gratitude, notamment à la Chine, la France, l'Inde, Maurice et au Royaume-Uni, qui participent à notre défilé et aux autres activités qui s’y rattachent. Mes remerciements à tous!

Je voudrais également saisir cette occasion pour adresser mes sincères remerciements à tous les organisateurs, à tous les participants – les Seychellois en uniforme en particulier – aux diverses activités organisées pour commémorer cet évènement historique qu’est le 40ème anniversaire de notre indépendance. La nation seychelloise tout entière vous est reconnaissante de votre travail dur, votre engagement et votre patriotisme. Encore une fois, tous mes remerciements !

Chers Frères et Sœurs Seychellois

Nous célébrons aujourd’hui dans la joie et la dignité un évènement marquant de notre histoire: nos 40 ans d’existence en tant que République. C’est l’occasion pour nous de saluer tous ceux qui en ont été les architectes: ceux-là qui sont avec nous aujourd’hui, aussi bien que ceux qui nous ont quittés. A tous, nous rendons un vibrant hommage. Nos remerciements spéciaux s’adressent au Président France Albert René et au Président James Richard Mancham, les deux grandes figures de l’histoire de notre pays.

La route vers l’indépendance était pleine d’embuches: on se déchirait en camps opposés; nous n’étions pas tous convaincus de nos capacités d’être un peuple libre et souverain.  Certains étaient pour l’indépendance, d’autres étaient contre.  Mais heureusement dans ce tissu de contradictions, l’unité nationale a finalement triomphé des incompréhensions. Car nous nous sommes finalement donné la main pour traverser ensemble la longue route qui s’étalait devant nous, dans l’unité, la paix et vers le succès qui était au bout.

C’est dire que cette célébration de notre Fête nationale ou de l’anniversaire de notre indépendance, est aussi la commémoration de notre unité nationale. Et comme Président, le message que j’ai toujours eu, la conviction qui m’a toujours motivé, la passion qui m’a toujours animé: c’est l’unité de notre peuple et la paix dans le pays. Je suis passionnément engagé dans mon travail pour l’unité et la paix. Car je reste convaincu qu’étant un petit pays, surtout un petit pays en pleine croissance rapide confronté aux convulsions des divers courants mondiaux, il n’existe pas une autre alternative. En dépit de nos divergences d’opinions, malgré la diversité de nos points de vue, nous devons travailler ensemble. Car, seuls l’unité et notre cheminement ensemble peuvent amener les Seychelles de l’avant. C’est notre unité, notre marche ensemble et le travail dur que nous avons faits qui nous ont fait faire autant de progrès. Si nous nous tournons le dos et si nous nous écartons de cette voie, nous n’irons pas loin. Mieux nous basculerons dans l’autodestruction, l’anarchie et la violence. C’est là malheureusement que nous verrons et comprendrons ce qu’est la misère noire. Nous avons malheureusement suffisamment d’exemples du genre dans le monde. Est–ce, ce genre de tragédie que nous voulons vivre dans notre pays ? Est–ce que c’est ce genre de tourment que nous voulons imposer à nos propres frères et sœurs? Assurément, non!  Mille fois non! Car les Seychellois sont hostiles à la division. Nous ne voulons pas de violence. Nous ne voulons pas voir notre pays s’autodétruire. Nous ne voulons pas revivre la misère. Nous ne voulons voir aucune menace peser sur notre avenir, l’avenir de nos enfants.

C’est pourquoi je voudrais dire aujourd’hui ceci à tous les Seychellois : nous voulons vivre en paix. Nous devons vivre en paix.  Nous voulons le bonheur, le progrès et la prospérité de tous les Seychellois.

Aujourd’hui, un enfant qui nait aux Seychelles a toutes les chances de devenir ce qu’il veut être. Nous devons donc soutenir nos enfants, les chérir et leur montrer le bon exemple. Nous devons leur inculquer nos valeurs morales et spirituelles et nos valeurs patriotiques et d’unité.

Je voudrais dire et redire à tous les Seychellois: nous voulons la paix, la stabilité et l’unité dans notre pays.

J’ai déjà dit que lorsque nous sommes en désaccord avec certaines choses, il  y a des façons de les exprimer, des structures et des institutions où nous pouvons les faire valoir. Nous devons donc avoir du respect pour ces institutions, car elles représentent l’Etat seychellois. Nous devons accepter les divergences d’opinion. Cela contribue à la richesse du débat, à la paix.  Mieux, on fait ainsi preuve de maturité.

Aussi, je voudrais profiter de cette occasion pour en appeler à la conscience du peuple seychellois: je voudrais qu’il comprenne bien que nous n’avons pas d’autre choix que de travailler, vivre et cheminer ensemble si nous voulons que notre pays continue à se développer et à prospérer.

Ce jour est une occasion de célébrer notre liberté  en tant que nation, notre liberté de vivre librement dans un pays indépendant et souverain. Au fur et à  mesure que notre démocratie se raffermisse, nos libertés se trouvent parallèlement protégées par notre Constitution.

Les possibilités d’engagement et de participation accrus de nos citoyens existent et sont grandes. La liberté de religion comme la liberté de la presse, la liberté d’appartenir au parti de notre choix ainsi que la liberté d’expression, sont  garanties.

Cependant les meetings et autres manifestations au cours desquels des propos offensants sont tenus contre nos institutions, tel le judiciaire, sont des abus flagrants de ces libertés que nous avons obligation de promouvoir. Ces actes et propos offensants  vont à l’encontre du respect dû à ces institutions qui sont là pour assurer la protection de nos droits.

Comme Chef de l’Etat, j’invite encore à la retenue afin que la haine que l’on est en train de répandre ne génère pas une autre haine, afin que la vengeance que l’on nourrit n’appelle pas d’autres vengeances. Inspirons-nous de la maturité, la tolérance et la solidarité dont notre peuple a toujours fait preuve, en semant l’amour pour récolter en retour le même amour.

Chacun de nous rêve certainement d’une Seychelles meilleure, d’un lendemain meilleur.  Pour que ces rêves soient exaucés, il est important que la paix, l’unité et la stabilité règnent en maitre dans notre pays.

Nous les plus âgés, nous qui nous sommes côtoyés tout au long de la lutte, nous le savons mieux que quiconque. Aussi, mon message de ce soir s’adresse-t-il à la nouvelle génération, la génération montante: Fait en sorte que la paix, l’unité, l’amour et le respect soient indissociables de ta vie afin d’assurer un avenir brillant et radieux à notre Seychelles.

Mon appel comme Président élu de la République des Seychelles est le suivant: Unité, respect, tolérance, solidarité, compassion et travailler ensemble, afin que les Seychelles aillent de l’avant.

Chers concitoyens

Tous ceux qui arrivent aux Seychelles sont surpris par les progrès que nous avons accomplis et les hauteurs que nous avons atteintes. Cela n’est pas arrivé de façon magique. Ces Progress procèdent d’une vision. Ils sont le fruit de nos sacrifices et de nos efforts inlassables. Nous avons persévéré et nous les avons accomplis ensemble.

Quoique nous soyons un petit pays pratiquement démuni de ressources, à l’exception de nos ressources humaines, notre intelligence, notre résilience, notre courage et notre détermination, sans oublier notre beauté naturelle et l’océan qui nous entoure, nous avons énormément réalisé en seulement 40 ans. Nous devons être fiers de ces réalisations surtout si nous prenons en compte là où nous étions 40 ans passés.

Oui, nous avons accompli beaucoup de choses ensemble. Certains ont tendance à l’oublier, pour enterrer tout le travail et les sacrifices que nous avons faits ensemble. En ce jour de commémoration du 40ème  anniversaire de notre république, et comme peuple mature, le moment est approprié de jeter un coup d’œil sur l’état de notre nation. C’est un  moment bien indiqué pour apprécier nos réalisations en tant que peuple souverain et nous en servir comme tremplin pour nous hisser encore plus loin. Nous pouvons et devons le faire. Nous pouvons faire beaucoup plus encore, si nous restons unis, au risque de subir le jugement sévère de la postérité.

Aux Seychelles, nous sommes heureux, voire très heureux. Les progrès que nous avons faits depuis notre accession à l’indépendance sont indéniables. J’en ai déjà fait état à plusieurs occasions. Mais je continuerai à le faire tout de même afin que chacun de nous s’en rappelle et ne l’oublie pas.

En effet, notre petite Seychelles a énormément fait en 40 ans. Ce jeune peuple a marqué en un laps de temps son histoire, si on compare son parcours à celui des autres peuples.

Bien que nous vivions dans un monde de plus en plus complexe et plein de défis, nous pouvons continuer dans cette dynamique de progrès si nous sommes unis, si nous continuons à travailler ensemble, à échanger nos points de vue, à apporter différentes idées,  si nous discutons, échangeons, décidons et cheminons ensemble. Mais cela devient  impossible, si nous sommes divisés.

Les progrès que nous avons accomplis en seulement 40 ans sont des progrès que certains peuples rêvent encore d’accomplir. C’est un immense travail. C’est facile de dire qu’on n’aime pas ce système, qu’il faut le détruire pour le reconstruire. Mais chers Frères et Sœurs, la réalité est toute différente. Pour peu que l’on prenne le temps de réfléchir un peu, nous nous rendrons compte au plus profond de nous-mêmes que la réalité est tout autre.

Peuple seychellois

Après m’avoir élu pour un troisième et dernier mandat, je vous avais dit que c’est la démocratie qui était sortie gagnante de cet exercice électoral pour lequel le peuple avait été mobilisé pour élire ses dirigeants pour les cinq prochaines années. J’avais ajouté que le peuple seychellois avait gagné. Le peuple sera toujours le vainqueur parce que nous croyons en la démocratie. Nous croyons en l’avenir des Seychelles, l’avenir de nos enfants.

J’avais également pris une série d’engagements lors de mon discours d’investiture du 20 décembre 2015. J’ai honoré tous ces engagements et je continuerai toujours à le faire tant que j’en aurai la force.

C’est le lieu pour moi de saisir cette occasion pour vous adresser mon salut fraternel et vous remercier tous de vos soutiens et encouragements. J’adresse mes chaleureuses salutations à ce peuple qui a su relever les défis pendant les moments les plus difficiles, à ce peuple qui apprécie les valeurs de liberté, de justice et de démocratie, ce peuple attaché à l’unité et à la stabilité. Je salue aussi ce peuple qui rejette la haine, la violence, la discorde et la division ; ce peuple brave et ouvert au monde qui accueille positivement le changement, qui ne se décourage pas et ne cède pas aux tendances négatives.

Comme votre Président élu, je vous recommande de sauvegarder les valeurs qui ont fait de nous une nation unie et forte. Préservez-les et n’abandonnez jamais notre sens patriotique, de solidarité, notre vivre ensemble dans l’harmonie, la paix et l’unité nationale. Je vous recommande d’inculquer toujours ces valeurs à vos enfants et à tous les enfants seychellois. Apprenez-les à grandir bien, à s’épanouir, à vivre dans l’harmonie, la joie, l’amour et la paix, comme du reste notre hymne national nous le rappelle tout le temps.

Chers Frères et Sœurs Seychellois

L’UNITE, TOUJOURS L’UNITE, c’est ça le fondement de notre nation, le substrat de nos progrès, le socle de tout ce que nous accomplirons demain, ensemble. C’est ça qui nous rassemble aujourd’hui, nous met en communion partout où nous sommes et nous permet de dire: «Bon Anniversaire Seychelles»,  et de dire aussi à tous nos concitoyens : «Ensemble Seychellois, Tous Ensemble !».

Sur ce, je souhaite à tous les Seychellois qui sont ici et partout dans le monde une bonne fête d’indépendance !

Vive les Seychelles ! Vive le peuple seychellois ! Vive la jeunesse seychelloise à qui je dédie spécialement cet anniversaire et tout mon investissement comme Président de ce pays.

Que Dieu continue à bénir les Seychelles !

Je vous remercie !

View all speeches